Utilisation et bienfaits de la fumigation :

Toutes les nations autochtones d'Amérique du Nord font brûler comme encens de la sauge, du cèdre, du foin d'odeur et du genévrier pour purifier l'ambiance dans un lieu, autour d'un objet ou d'une personne.
Actuellement, la fumigation est faite avant une réunion, en salle de conférence, en stage de développement personnel où elle prépare la pièce en assurant le nettoyage des énergies usées et en favorisant la cohésion du groupe.
Fumigation On offre une fumigation avant un travail de guérison ou pour assainir les lieux après la maladie. Les thérapeutes l'utiliseront avec bénéfice entre les traitements. Les encens traditionnels sont utilisés dans les centres de soins pour maintenir la pureté énergétique des lieux.
Dans les lieux publics, magasins ou bureaux, ou dans les endroits ayant connu des événements pénibles comme un conflit, une agression, la fumigation permettra de rétablir une ambiance paisible et harmonieuse.
On s'en servira pour purifier un nouveau logement et au quotidien pour renouveler notre énergie et celle de la maison et favoriser une vie commune agréable. En effet, les pensées et les émotions des membres de la famille ou des invités influent constamment sur l'énergie émotionnelle qui règne dans l'espace de vie et persistent longtemps après qu'elles aient été ressenties. Ainsi, toutes les émotions et les pensées des habitants d'un lieu, de même que celles des précédents occupants ou encore des artisans constructeurs vont agir sur l'énergie actuelle du foyer. Il est donc important de nettoyer régulièrement un lieu de vie énergétiquement autant que physiquement.

Comment s'explique l'efficacité d'une fumigation :

A la demande de Oh Shinnàh Fastwolf, une enseignante de la Nation Apache, des études scientifiques ont été menées pour comprendre pourquoi tous les peuples amérindiens sans exception utilisaient ces herbes. Les chercheurs ont découvert que la fumée de ces plantes captait une charge électrique de la molécule d'air, l'ion positif, et l'emportait. Cet ion sert principalement de véhicule à la pollution en maintenant, par exemple, les particules de poussière dans l'air.
Mer L'ion négatif, quant à lui, est bénéfique pour la santé. Nous le retrouvons, entre autre, en grande quantité au bord de la mer, lors d'un orage électrique, dans les forêts de conifères et sur les montagnes formées de granite. L'air y est plus vivifiant car saturé en ions négatifs. La fumigation fonctionne sur le même principe. Selon les traditions autochtones, la fumée de ces herbes élimine le principal véhicule de la pollution et également celui des énergies maléfiques et nuisibles. Toutes les consciences de l'univers ont besoin d'un véhicule pour se déplacer dans le monde physique. Les esprits négatifs et toutes les formes d'énergies lourdes, utilisent l'ion positif pour se mouvoir. En chassant ce dernier, nous chassons le moyen de locomotion des énergies nuisibles. (d'où l'importance des fenêtres ouvertes pour leur permettre de quitter le lieu)

Comment procéder à la fumigation :

Pour purifier une maison: après avoir nettoyé physiquement votre environnement, ouvrez une porte et une fenêtre dans toutes les pièces. En partant de la porte d'entrée, longez la périphérie des murs en étant attentif à envoyer la fumée dans tous les coins, sous et au-dessus des meubles, dans les armoires, pour rejoindre après avoir purifié toute la maison la porte d'entrée. Imaginez que toute la vieille énergie négative part de chez vous. Lorsque c'est fait, prenez un bel objet, une bougie ou un cristal, placez-le au centre de votre demeure, et lisez ou réciter une prière de bénédiction. Ce peut être quelque chose de très simple comme : "Bénissez cette maison ; qu'il y ait beaucoup d'abondance et de bonheur ici." (Puis ajoutez quelque chose qui vous tient à coeur – toujours au présent affirmatif). Cette bénédiction vous aidera à changer l'énergie, non seulement de votre lieu de vie, mais aussi de votre vie elle-même. Pour purifier une personne : amener la coquille et la fumée autour de soi, des pieds à la tête, et aussi tout autour dans le dos et sur les côtés. S'il est possible de déposer la coquille devant soi (traditionnellement une personne tient la coquille pendant que l'autre se purifie), l'on amène vers soi la fumée avec ses mains, comme une onde ou une brume purificatrice.

L'alchimie de la purification :

Ciel Feu Terre Eau

Dans le processus alchimique de transformation de la fumigation, les quatre éléments sont représentés : le coquillage symbolise l'eau, l'allumette qui embrase l'encens est le feu, les herbes et leur cendre sont la terre et enfin la fumée, l'élément air. La fumigation étant une activité spirituelle, les cendres qui restent dans la coquille sont sacrées. Nous en disposons de manière respectueuse dans un lieu naturel.

Il est traditionnel d'offrir la fumée aux quatre points cardinaux, ainsi qu'à la grand-mère Terre (vers le bas), au grand-père Ciel (vers le haut) et enfin au Grand Esprit, et de prononcer une prière tout en présentant la coquille dans un geste circulaire pour favoriser la combustion et la dispersion de la fumée. Les enseignements spirituels amérindiens disent que la fumée des herbes sacrées amène notre prière dans le monde spirituel (tandis que nous observons la fumée qui se dissipe dans l'air, il est dit qu'elle se rend directement dans l'univers de la forme idéale : ce monde spirituel appelé ‘Ungawi' en langue Cherokee, ce monde où résident les Esprits de tous les êtres).

Pour assurer la dispersion de la fumée, on pourra utiliser des plumes ; elles permettent d’établir un lien puissant avec le monde des esprits et de se relier à l’Esprit de l’air. Dans les civilisations antiques, les plumes ont souvent été considérées comme des rayons du soleil offerts aux hommes. Dans la même perspective, les Amérindiens utilisent des plumes en rapport très étroit avec la puissance de leur Grand-Père Soleil, comme un cadeau provenant de lui et de l'oiseau qui en fait don.
Dans le rituel de fumigation, on peut employer une seule plume ou une aile tout entière, il importe de les respecter ainsi que l’esprit de l’oiseau dont elles proviennent.

Les plantes :

Toutes les herbes proposées par Terre de l'Aigle sont cueillies avec le souci de l'environnement. Elles sont toutes sauvages, elle ne sont pas cultivées, mais poussent librement dans la nature et sont cueillies avec le souci d'en laisser suffisamment pour les générations futures.

Bonne fumigation !

Retour page produits amérindiens